Photos du ciel profond

Qu’appelle-t-on le ciel profond en astronomie ?

Ce sont des objets, astres, etc… qui sont peu lumineux et/ou très loin de nous (ce qui revient au même). Cela exclut donc le système solaire : le Soleil, la Lune, les planètes, les comètes (encore que…).
Ce sont donc essentiellement des galaxies, des amas globulaires, des amas ouverts, des nébuleuses planétaires, d’autres nébuleuses, des étoiles multiples, etc.

Dans cette page, certaines photos et/ou illustrations sont « cliquables », c’est à dire qu’en cliquant sur elles cela fera apparaître la photo en plus grande taille. Pour distinguer celles qui sont cliquables de celles qui ne le sont pas, quand vous survolez une photo avec votre curseur (généralement en forme de flèche) celui-ci prend alors la forme d’une main. Pour revenir à la page, cliquez sur la flèche « retour » de votre navigateur (flèche vers la gauche en haut) ou, dans certains cas, cliquez sur la croix en haut à droite ou tapez sur la touche ESCAPE de votre clavier.


M33 – Galaxie du Triangle – François Doffin (GAP47)

La Galaxie du Triangle se trouve dans la constellation du même nom. Impressionnante ! Pour une fois le temps de pose a payé (13h30 de pose). Je suis enfin content du résultat obtenu sur le cumul de trois nuits consécutives d’une qualité rare. J’ai eu très peu de déchets (intégration de 88% des poses sous SiriL). Le CPU a chauffé pendant très longtemps et c’est dans des cas comme celui là que l’on est heureux d’avoir un core i9.


SH2 – 101  La nébuleuse de la Tulipe – François Doffin (GAP47)

Nébuleuse située dans la constellation du Cygne (détails ci-dessous)


NGC7635 – Nébuleuse de la Bulle – François Doffin (GAP47)

Nébuleuse située dans la constellation de Cassiopée (détails ci-dessous).

Inutile d’expliquer d’ou vient son surnom ça saute aux yeux ! Je pensais obtenir un résultat plus impressionnant vu le temps d’intégration. Néanmoins la qualité du fond de ciel s’est grandement améliorée.


IC 5146, la nébuleuse du cocon – François Doffin (GAP47)

Orion 200 fd5 équipé de son masque anti-aigrettes –  Diviseur optique. ZWO ASI120MC – CANON 450D défiltré – EQ6 beltKit Rowan – Un ciel sympa et une super ambiance aux RAAGSO X – Intégration de 40 x 3 min au total et environ une dizaine de Darks. Traitement François Doffin et Romain Brazzorotto (GAP47).


NGC 2237 Nébuleuse de la Rosette – François Doffin (GAP47)

Encore très basse à l’horizon et manque beaucoup de poses mais le résultat est encourageant (2016)

Orion 200 fd5 équipé de son masque anti-aigrettes – Diviseur optique Orion – ZWO ASI120MC – CANON 450D défiltré – EQ6 beltKit Rowan – Intégration de 3h de poses au total.


M42 Grande nébuleuse d’Orion – François Doffin (GAP47)

M42, la grande nébuleuse d’Orion ! J’ai toujours adoré cette nébuleuse. 30sec de poses et les couleurs claquent déjà ! Pour les extensions et les fins détails et bien il faut poser, poser et encore poser. C’est la première fois que je sors autant de détails (2016).

Orion 200 fd5 équipé de son masque anti-aigrettes – Diviseur optique Orion – ZWO ASI120MC – CANON 450D défiltré – EQ6 beltKit Rowan – Intégration de 8h de poses au total.

↓   Autre photo de M42 par François Doffin (GAP47)


M42 La Grande nébuleuse d’Orion – Cédric Zamora (GAP47)

Une autre vision de l’une des stars indétrônables du ciel d’hiver, prise le 22 février 2020 avec une lunette Esprit 80. 71 poses de 2 min à 800 ISO, plus 50 poses de 10 secondes pour « décramer » le cœur. Et quelques 6 heures de traitement. 


M31 – La galaxie d’Andromède – Cédric Zamora (GAP47)

Prise au GAP47 le 16 novembre 2018. Image prise sans instrument astronomique, juste un APN Canon 600d 300 mm f5,6. 25 poses d’une minute à 1600 ISO. Flat offset dark.


Galaxie NGC 891 – François Doffin (GAP47)

Et oui encore NGC891 ! Le ciel merveilleux de ces derniers jours me permet de prendre en main le télescope équipé du Diviseur optique. Le guidage et juste au top et les déchets quasi inexistants (moins 1/10 à jeter). J’adore les petites galaxies lorsque l’on regarde la full de plus près (2016).

Orion 200 fd5 équipé de son masque anti-aigrettes – Diviseur optique Orion – ZWO ASI120MC – CANON 450D défiltré – EQ6 beltKit Rowan – Intégration de 5h de poses au total.

Détail  ↓


NGC 6992 ou Grande dentelle du Cygne au RAAGSO – François Doffin (GAP47)

Cette fois ci ce sont les grandes dentelles du Cygne NGC6992 qui sont dans le collimateur. Ce superbe objet du ciel d’été est sans aucun doute mon préféré (2016).

Orion 200 fd5 équipé de son masque anti-aigrettes – Lulu 70/400 pour autoguidage – ZWO ASI120MC – CANON 450D défiltré – EQ6 beltKit Rowan – Intégration de 3h10 au total.


NGC 6960 ou  la Petite Dentelle du Cygne – Philippe Cottin (GAP47)

Les dentelles du Cygne, composées de la Grande dentelle (NGC 6992), la Petite dentelle et le triangle de Pickering (NGC 6960) sont le rémanent (SNR G074.0-08.6 ou boucle du Cygne) de l’explosion d’une supernova il y a environ 45.000 ans. Ce nuage de gaz se situe à environ 1.440 années-lumière du système solaire.

L’étoile au centre de la photo est « 52 Cygni » — 9 poses de 120 secondes – Août 2017


IC 434 (alias La Tête de Cheval) – François Doffin (GAP47)

IC434 (la tête de cheval) avec cette fois ci un autoguidage sur diviseur optique et sous un ciel d’une qualité de dingue. Aucune pollution lumineuse même sur l’horizon. Pas mal de turbulences, mais peu importe le ciel et là ! Le fond du ciel est sombre, même sur des poses de 420 sec (2016).

Orion 200 fd5 équipé de son masque anti-aigrettes – Lulu 70/400 pour autoguidage – ZWO ASI120MC – CANON 450D défiltré – EQ6 beltKit Rowan – Intégration de 7h au total.


M27, Dumbbell ou la nébuleuse de l’haltère – François Doffin (GAP47)

M27 est une nébuleuse planétaire située à environ 1.200 années-lumière de nous, située dans la constellation du Petit Renard (Vulpecula). La naine blanche, à peine visible en son centre, qui est le reste de l’étoile finissante ayant expulsé son gaz a une température de surface de 85.000 K (contre 5.500 K pour notre Soleil).


NGC 281 (alias Pacman) au RAAGSO (2016) – François Doffin (GAP47)

Et oui le petit PACMAN ou NGC281 pointe son nez. Non, plus sérieusement le ciel d’Ambeyrac claque fort ! Je n’avais pas autant de flux lors de ma dernière prise de vue.

Orion 200 fd5 équipé de son masque anti-aigrettes – Lunette 70/400 pour autoguidage – ZWO ASI120MC – CANON 450D défiltré – EQ6 beltKit Rowan – Intégration de 2h30 au total.


M13 – Grand amas globulaire d’Hercule – François Doffin (GAP47)

Décidément cette petite camera planétaire fait tout sauf du planétaire. J’ai décidé de la tester en y collant le petit Peltier ! Le résultat est plutôt intéressant je trouve pour une camera à moins de 300 €.

Orion 200mm – EQ6 + Rowan Beltkit – Camera ZWO ASI 120MC Peltier cooler DIY avec support imprimé en 3D – 875 photos de 1 seconde sont compilées pour atteindre ce résultat. Des darks (100) sont effectuées tous les 200 photos.


M51 – Galaxie du Tourbillon (Whirlpool Galaxy) – François Doffin et Romain Brazzorotto (pour finir le traitement) – (GAP47)

Cet ensemble de deux galaxies se trouve dans la constellation du Petit Renard, juste sous le bout de la queue de la Grand Ourse.
Canon 450D sur le T510 du GAP47
Deepskystacker/Iris/Photoshop


Galaxies M81 et M82 compositage de deux clichés – François Doffin (GAP47)

Canon 450D sur le T510 du GAP47
Deepskystacker/Iris/Photoshop


M20 – Nébuleuse Trifide – François Doffin (GAP47)

Superbe nébuleuse du Sagittaire (M20) que j’ai décidé de reprendre en photo avec plus de poses et de rigueur. Le stacking des poses unitaires de 30 secondes ont donné de très très bons résultats.


Nébuleuse « Trifide » (M20) – Philippe Cottin (GAP47)

Canon Eos 350D, Tube Newton 254/1200 , autoguidage PHD2 avec Zwo Asi 120mc et lunette Skywatcher 70/500 – Sur 26 photos de 3 minutes à 800 ISO, 15 retenues (satellites, nébulosités et suivi) – 10 dark, 100 offset, 20 flat, prétraitement DSS, traitement Tochop PS6 – Correction Chromatisme (perfectible) Tochop. Prise le 15/7/2017


Notre ami Philippe Cottin (membre du GAP47) est allé il y a quelques mois au Chili pour voir les installations de l’ESO et faire de belles photos sur les hauts plateaux de l’Atacama… Voici quelques unes de ses « belles prises » !

NGC 3372, la nébuleuse de la Carène à 7.500 AL en grand champ

Prise au Chili chez Raymond et Nadine (l’hacienda des étoiles), sans télescope, avec mon vieux Canon défiltré et un objectif de 70mm  posé sur une monture pour le suivi sidéral- 30 poses de 2 minutes sans autoguidage, Stacking DeepSkyStacker, traitement Iris et Photoshop.


La radiogalaxie du centaure (à 12 millions d’AL) – Philippe Cottin (GAP47)

Particularité, elle possède en son centre un gigantesque trou noir qui balance de grandes quantités de rayons gamma, X et autres joyeusetés – prise au Chili, chez Alain Maury (space obs), au foyer d’un télescope de Newton 150 ouvert à 5 avec un Sony A7S full Frame, autoguidage, flat, dark et offset, 30 poses de 30s. Stacking DeepSkyStacker, traitement Iris et Photoshop.


M16 – la nébuleuse de l’aigle – Philippe Cottin (GAP47)

Enfin, j’ai réussi à prendre les piliers de la création, même si ils ont disparus depuis 5.000 ans, il nous est encore donné de les voir un millier d’années encore. Il s’agit d’une pépinière d’étoiles à environ 6.000 AL, conditions de prises de vues identiques à la galaxie du centaure (voir plus haut).


M17 – Une voisine de M16 – Philippe Cottin (GAP47)

Mêmes conditions que supra.


M83 – Jolie galaxie spirale, à 15 MAL – Philippe Cottin (GAP47)

Vous pourrez voir avec un peu d’attention des petites galaxies plus lointaines en arrière plan (dont deux juste sous l’objet principal). Mêmes conditions que supra.


NGC 3372 – La nébuleuse de la Carène – Philippe Cottin (GAP47)

On y trouve Eta Carinæ et HD 9312A, deux des étoiles les plus massives et lumineuses de la Voie Lactée. La nébuleuse se situe à une distance estimée entre 6.500 et 10.000  AL de la Terre. Elle fait partie de la constellation de la Carène. La nébuleuse comprend plusieurs étoiles de classe O (les plus chaudes de toutes, généralement jeunes). Elle est également l’une des plus importantes nébuleuses diffuses observable. Bien que quatre fois plus grande et encore plus lumineuse que la nébuleuse d’Orion, la nébuleuse de la Carène est bien moins connue en raison de sa situation éloignée sur l’hémisphère sud. Prise de vue au foyer sur un télescope de 150 mm ouvert à 5, autoguidage et Canon EOS 350D, correcteur de champ, 30 fois 2 minutes, darks, flats, offset. Chez A. Maury.


Le grand nuage de Magellan – Philippe Cottin (GAP47)

Il n’est visible que dans l’hémisphère sud. Il s’agit d’une petite galaxie, très proche de la notre, 160.000 AL, que notre Voie Lactée va s’appliquer à gober dans quelques temps (à l’échelle cosmologique) en grand champ comme la première nébuleuse de la carène (sans télescope).


NGC 2070 – Nébuleuse de la tarentule – Philippe Cottin (GAP47)

Située dans le Grand Nuage de Magellan, donc nébuleuse extragalactique à 160.000 AL, prise au foyer dans les mêmes conditions que la galaxie du centaure, un peu masquée par des gaz et poussières, quelques petites nébuleuses et amas globulaires à proximité.


Le Sac de Charbon – Philippe Cottin (GAP47)

Il s’agit d’une nébuleuse obscure, située dans la région la plus sombre de la Voie Lactée, nuage de gaz et de poussières qui en s’effondrant sur eux-mêmes lorsque leur masse est suffisante, forment des étoiles. On l’appelle aussi le « Sac à Charbon », qui est situé à environ 600 années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Croix du Sud. Il est situé sur la lisière sud de la Voie lactée. La nébuleuse est connue depuis toujours des peuples de l’hémisphère sud. Le navigateur et explorateur espagnol Vicente Yáñez Pinzón témoigna de son existence dès son retour en Europe en . En raison de son opacité, la nébuleuse fut surnommée le Nuage sombre de Magellan, par opposition aux deux brillants Nuages de Magellan.


Photos plus anciennes de galaxies, mais néanmoins intéressantes, prises avec une caméra CCD ST7. Toutes réalisées par Marie et Pierre Bignone, Daniel Palazy, X Van de Hel (GAP47) au T510 du GAP47.

NGC4565, T510, caméra St7e, 5 images
de 200s. Bining 2×2.
NGC4567 interaction, T510 caméra St7e,
5 images de 200s, Bining 2×2.
M65, T510, caméra St7e, 5 images de 80s, Bining 2×2 M66, T510, caméra St7e, 5 images de 80s, Bining 2×2