1 – Présentation Parcours Système Solaire

Vous pouvez, en cliquant sur l’image ci-dessus ↑, ouvrir le fichier pdf grand format de ce panneau, que vous pourrez enregistrer (ou non) et sur lequel vous pourrez zoomer.

 

Notre parcours Système Solaire est une maquette, à l’échelle 1/trois milliardième du système solaire. Cela veut dire que quand vous avancerez d’un mètre le long de ce parcours, vous aurez avancé de 1 x 3.000.000.000, soit 3 milliards de mètres, soit encore 3 millions de kilomètres dans l’espace !

Il commence avec un soleil (à cette échelle) de 50 cm de diamètre. Les planètes et les autres éléments du système solaire sont tous à la même échelle tant pour les dimensions que pour les distances.

Le système solaire est composé d’une étoile, le Soleil, et de nombreux autres éléments : 8 planètes, les satellites qui gravitent autour de 6 de ces 8 planètes, 5 planètes naines et leurs satellites, des astéroïdes, des comètes et des « petits corps » dont certains, déjà identifiés, seront certainement classés comme planètes naines dans le futur et certains de ces « petits corps » restent certainement à découvrir.

Notre parcours va explorer tous les éléments du système solaire en fonction des lieux où ils se trouvent, dans l’ordre en partant du Soleil et en s’éloignant jusqu’à ses limites les plus lointaines.

 

 

1) Informations complémentaires :

 

Naissance du système solaire

Selon le scénario actuellement admis et confirmé par l’observation, les étoiles se forment en groupe à partir de la contraction gravitationnelle d’une nébuleuse, un nuage de gaz (essentiellement de l’hydrogène) et de poussière, qui se fragmente en plusieurs cœurs protostellaires. Ceux-ci se contractent en leur centre en formant chacun une étoile, tandis que la matière en périphérie se retrouve sous forme d’une enveloppe et d’un disque d’accrétion. Ce dernier disparaît généralement avec le temps mais peuvent s’y former entre-temps des planètes.
 
L’accrétion est accompagnée d’éjection d’une partie significative de la matière chutant sur l’étoile sous la forme de jets d’éjection polaires. Dans le disque d’accrétion se forment des corps par agrégation de poussière appelés planétésimaux. Une fois atteinte une masse critique, ces planétésimaux se mettent à leur tour à accréter la matière environnante pour former des planètes. L’accrétion sur l’étoile et les planètes ainsi que l’éjection finissent par épuiser la matière présente autour de l’étoile : celle-ci est alors « nue » et entourée d’un système planétaire.

 
C’est ainsi qu’est né notre Soleil, il y a environ 4,57 milliards d’années, accompagné d’un disque protoplanétaire et d’une enveloppe de gaz.

Et notre système solaire se situe dans un ensemble extrêmement grand, qui s’appelle une « galaxie ». Notre galaxie s’appelle la « Voie Lactée ». C’est une galaxie spirale-barrée de bonne taille puisqu’on estime qu’elle compte environ 200 milliards d’étoiles ! Le soleil n’étant qu’une étoile parmi les autres. La Voie Lactée est un ensemble énorme puisqu’elle a un diamètre d’environ 100.000 années-lumière pour une épaisseur de 15.000 années-lumière. Dans la Voie Lactée le système solaire est à peu près à mi-chemin entre le centre et le bord, à environ 27.000 AL du centre. La Voie Lactée tourne sur elle-même et le système solaire avec elle (tout tourne dans l’Univers) : il lui faut environ 225 à 250 millions d’années pour faire un tour !

Vous pouvez aussi consulter nos documents pdf :
Un rapide survol du système solaire (26 pages)
Le système solaire et au-delà (184 pages)

 

 

2) Illustration

Attention : les tailles respectives du Soleil et des planètes sont proportionnelles et conformes à la réalité, mais les distances ne le sont pas !

 

 

3) Données chiffrées concernant le système solaire :