Vocation du GAP47

Notre club est une association d’amateurs, dans le cadre de la loi de 1901, ouverte à tous, pratiquants passionnés ou simples débutants ignorant tout des choses de l’Univers.

 

Un club autonome aux compétences diversifiées

Depuis 35 ans maintenant, le GAP47 s’est toujours attaché à avoir des pratiques diversifiées, répondant ainsi à plusieurs projets, complémentaires et non concurrentiels.

Né dans une agglomération à tradition industrielle, le Groupe d’Astronomie Populaire, fidèle à son appellation, a toujours tenu à faire partager au plus grand nombre un savoir que l’on pourrait considérer, à tort, comme réservé à une élite intellectuelle. L’accueil du public est donc une priorité constante, et un plaisir. Ces dernières années, ce sont (en moyenne) plus de 2500 visiteurs annuels qui ont profité de nos installations pour s’initier à l’astronomie.

Mettant à profit les compétences des membres, le club s’est aussi attaché à la construction des bâtiments et des instruments, évoluant, année après année, jusqu’à devenir une structure associative parmi les mieux équipées de la région. Et ce dynamisme ne s’est jamais démenti, pas une année ne voyant un enrichissement de ses capacités ou de ses équipements.

Bien entendu, au GAP47, la pratique de l’astronomie reste toujours une activité centrale. Chacun y cultive sa conception personnelle de la chose, observations visuelles, découverte des richesses du ciel, acquisition de connaissances, astrophotographie, dessin, fabrication d’instruments, travaux optiques… les possibilités abondent.

 

Des rythmes tout aussi divers

Chaque vendredi soir est, pour les membres, l’occasion de retrouvailles et de travaux en commun. C’est aussi, pour les visiteurs, un moment de découvertes multiples, de surprises et d’émerveillement devant le spectacle des objets cachés du ciel.

A la demande (sur rendez-vous et réservation), les animateurs bénévoles  peuvent recevoir en semaine des visites de groupes, en particulier de groupes scolaires.

Pour les plus assidus d’entre nous chaque nuit sans nuage est une possibilité de monter ouvrir les coupoles sur une pratique en comité réduit, en tête à tête avec les étoiles.

 

Le GAP47 construit ses télescopes :

La plupart des instruments installés au GAP ont été fabriqués par les membres du club. Au fil des difficultés nous avons ainsi accumulé un savoir pratique non négligeable, tant en mécanique qu’en optique. Suivant les évolutions de l’ensemble du monde de l’astronomie, nous avons remplacé progressivement nos anciennes connaissances en photographie argentique par l’usage du numérique et de nouvelles compétences en informatique car, dans ce domaine, les choses avancent très vite.

Bien sûr, construire prend beaucoup de temps et le club s’est rapidement développé. Tout ceci un peu au détriment des projets de travail d’astronomie proprement dite. Mais qui s’en plaint vraiment, au vu de la qualité nos locaux et nos équipements ?

La réalisation des télescopes du club

Dès les débuts du club, les membres ont tenu à assurer la fabrication de leurs instruments, personnels d’abord, et de diamètres moyens, puis ceux du club lui-même, avec de plus grands diamètres.

 

Construction d’ instruments :

Une des particularités du GAP47 est sa capacité à construire des instruments d’observation astronomique. Les deux principaux télescopes de l’observatoire (510 mm et 310 mm) ont ainsi été entièrement réalisés par les membres du club y compris l’optique (miroirs primaire et secondaire). De nombreux autres télescopes personnels sont régulièrement réalisés dans les locaux de l’observatoire. L’association propose également une assistance technique et le contrôle des optiques à tout constructeur d’instrument extérieur au club.

P. Bignone au doucissage du T510 H. Lepic préparant une sechée au doucissage du T510
 

 

Polissoir du secondaire et en haut de l’image le secondaire du T510 glanté dans un carré de verre

 

P. Mourges aux commandes de la machine à polir qu »il a conçue Discussion sur l’amplitude des mouvements à donner au polissoir pour éviter tout désagrément par la suite

 

La taille des miroirs

Une ancienne pratique pourrait bien être en passe de trouver une nouvelle jeunesse.

La fabrication de miroirs a été l’un des premières activités lors de la fondation du GAP47. Tous les membres étant depuis longtemps équipés et le club se satisfaisant de ses coupoles, les instruments d’usinages avaient été remisés depuis quelque temps.

 

 

Daniel montre à François les premiers gestes du polisseur. Amandine observe… Un jour peut-être…

 

 

 

 

 

Puis tout est allé très vite : François décide de passer au niveau d’équipement supérieur, Daniel se souvient qu’il a chez lui un kit a peine ébauché récupéré lors d’un « chat » internet… et la machine reprend du service !

 

 

 

François se lance, et Laurent, dans l’ombre, n’en perd pas une miette. Martin et Gilbert apprécient calmement. Ils sont déjà bien équipés.

 

 

 

 

 

Voila un beau projet d’activité pour les mois à venir, la construction complète d’un télescope ? C’est généralement l’assurance de belles soirées à passer ensemble.