10 – Uranus

Vous pouvez, en cliquant sur l’image ci-dessus ↑, ouvrir le fichier pdf grand format de ce panneau, que vous pourrez enregistrer (ou non) et sur lequel vous pourrez zoomer.

 

Uranus est la septième planète en partant du Soleil…

 

 

 

1) Informations complémentaires :

Uranus est une planète à la fois intéressante et curieuse. Elle est très mal connue, tout comme Neptune, car la seule sonde à être passée assez près d’Uranus a été la sonde Voyager 2 en 1986.

Voyager 2 est la seconde des deux sondes spatiales du programme Voyager. Son lancement a eu lieu le . Comme Voyager 1, elle a été conçue et réalisée au Jet Propulsion Laboratory près de Pasadena en Californie. Techniquement identique à Voyager 1, Voyager 2 a été lancée sur une trajectoire plus lente et plus courbée, ce qui a permis de la maintenir dans le plan de l’écliptique (où se trouvent les planètes du Système solaire). Ainsi, elle a pu être dirigée vers les planètes gazeuses avec un survol de Jupiter (juillet 1979), de Saturne (août 1981), d’Uranus (janvier 1986) puis de Neptune (août 1989) en utilisant l’assistance gravitationnelle lors de tous ces survols. C’est aujourd’hui le seul engin spatial à s’être approché d’Uranus et de Neptune et à les avoir survolés. La configuration particulière des quatre planètes géantes qui a rendu leurs survols successifs possibles ne se reproduit que tous les 176 ans.

Avec Pioneer 10, Pioneer 11, Voyager 1 et New Horizons, Voyager 2 est l’une des cinq sondes spatiales à suivre une trajectoire quittant le Système solaire. En 2015, la sonde avait déjà parcouru depuis la Terre une distance de 25 milliards de kilomètres (173 UA) et continue (comme Voyager 1) à envoyer des données scientifiques sur son environnement 40 ans après son lancement. En août, la sonde était à environ 17,7 milliards de  kilomètres (117 unités astronomiques) du Soleil. Voyager 1 et 2 sont déjà sortis de la ceinture de Kuiper et se trouvent à la limite de l’héliosphère et du vide interstellaire. Les rayons cosmiques enregistrés récemment par ces sondes sont déjà 4 fois plus intenses que dans le système solaire interne. Les 2 sondes continuent leur voyage, à plus de 48.000 km/h vers des horizons inconnus…

Revenons à Uranus : avec un diamètre d’environ 4 fois celui de la Terre, Uranus est la 3° planète du système solaire par sa taille. Elle est un peu plus grosse que sa voisine Neptune mais un peu moins massive. Au moment du survol d’Uranus on ne connaissait que 5 satellites à cette planète. Voyager 2 en découvre 10 nouveaux, d’assez petite taille. Depuis on en a découvert encore 12 autres qui portent le nombre de lunes d’Uranus à 27. On avait également découvert depuis la Terre les anneaux d’Uranus, du moins certains d’entre eux. On sait maintenant que les anneaux d’Uranus sont au nombre de 13.

Uranus ayant été découverte par un anglais, l’astronome William Herschel en 1781, ce ne sont pas des noms de dieux ou demi-dieux ou bien de personnages mythologiques qui ont été donnés aux satellites d’Uranus, mais des noms de personnages de la littérature anglaise, trouvés dans les œuvres de William Shakespeare et Alexander Pope. Les 5 principaux satellites d’Uranus s’appellent (du plus gros au plus petit, par diamètres en km) Titania (1578), Obéron (1523), Umbriel (1169), Ariel (1159) et Miranda (474).

La plus grande bizarrerie d’Uranus est sa rotation sur elle-même. Uranus tourne dans le même sens autour du Soleil que toutes les planètes du système solaire, mais contrairement aux autres planètes (sauf Vénus qui tourne à l’envers avec un mouvement « rétrograde »), Uranus a un axe de rotation presque couché et aligné avec la ligne de son orbite autour du Soleil. De plus, cette rotation est rétrograde. La conséquence de cette particularité pour cette planète qui met 84 ans à faire le tour du Soleil est que chacun de ses pôles est exposé à la lumière du Soleil pendant 42 ans, suivis de 42 ans de nuit !

Uranus, comme la Terre et Saturne, dispose d’un champ magnétique assez fort, assez étrange aussi car situé à 60° d’angle par rapport à son axe de rotation et une particularité supplémentaire : l’axe magnétique d’Uranus ne passe même pas par le centre géographique de la planète, mais est décalé.

 

Vous pouvez aussi consulter notre document pdf :
Uranus (83 pages)

 

 

2) Localisation :

Maquette parcours : Vous êtes à 1.027 mètres de notre Soleil de 50 cm de diamètre. La planète Uranus a un diamètre de 18,26 mm.

Réalité cosmique : Vous êtes à 2 877 millions de km (19,23 UA) du Soleil de 1.392.684 km de diamètre. La planète Uranus a un diamètre de 51.118 km.

Allez vers la huitième planète…

 

 

3) Illustrations :

La planète Uranus, par la sonde Voyager 2 en 1986 ↓

Système des anneaux et satellites d’Uranus ↓

Quelques uns des 13 anneaux d’Uranus ↓

Le puissant magnétisme d’Uranus ↓

Les anneaux et l’atmosphère d’Uranus ↓

Les principaux satellites d’Uranus et ses anneaux ↓

« Clair » d’Uranus par Voyager 2 en 1986 ↓

Titania, le plus gros satellite d’Uranus ↓

Obéron, 2° satellite par la taille ↓

Umbriel, 3° par la taille ↓

Ariel, 4° par la taille ↓

Miranda, 5° par la taille et le plus tourmenté… ↓

 

 

4) Données chiffrées concernant Uranus :